Lyon née de la lumière

Le médaillon de Saint-Jean

Cathédrale Saint-Jean

Tous les jours du 18 Octobre au 17 Novembre 2024

GRANDE NOUVELLE !

Un nouvel opus de Lyon née de la lumière est programmé pour cet automne à la cathédrale Saint-Jean de Lyon.

Damien Fontaine et Juliane Stern, travaillent à la création d’un nouveau spectacle vivant son et lumière historique :

Lyon née de la lumière – le médaillon de Saint-Jean 

Qui vous entrainera à travers deux siècles d’Histoire lyonnaise, du Tumulte du Rhône en 1711 jusqu’à la Libération en 1944, dans un décor de lumière toujours plus exceptionnel.

Vous avez aimé la 1ère édition ? Vous allez adorer celle-ci !

Synopsis

Lyon, octobre 1711. Un soir d’automne, une noble dame rentre chez elle. Il fait déjà sombre mais le trajet s’achève: plus qu’un pont à traverser et elle se retrouvera chez elle, pense-t-elle dans un soupir… elle ne le sait pas encore, mais un instant plus tard, elle aura commis l’irréparable provoquant involontairement la mort de 241 personnes dans un accident qui restera dans la mémoire des lyonnais comme « le Tumulte du Rhône ». Là débute l’histoire du médaillon de Saint-Jean.

Au terme d’un long chemin qui la mène de la prise de conscience de sa culpabilité jusqu’à l’acceptation du pardon, Mme de Servient, au soir de sa vie, lègue ses maisons et toutes ses terres aux démunis, ce sera sa « Part à Dieu ».

A partir de ce fait historique, la fiction prend le relais en prolongeant le geste de transmission de Mme de Servient dans un mystérieux médaillon dont une jeune étudiante, Salomé, essaye de retracer le parcours.

Au fil de ses recherches, elle découvre que l’objet est passé entre les mains de nombreuses figures lyonnaises ou ayant vécu à Lyon :

  • André-Marie Ampère, homme de science ;
  • Frédéric Ozanam, fondateur de la société de Saint Vincent de Paul ;
  • Marceline Desbordes-Valmore, poète, témoin de la révolte des Canuts ;
  • Docteur Albéric Pont, « réparateur » de gueules cassées ;
  • Mère Élise Rivet, religieuse résistante et martyr en 1945 ;
  • Joseph Laval, résistant.

Ce n’est qu’au terme de sa recherche que Salomé comprendra ce qui unit tous ces personnages entre eux : « La Dame de la Part-Dieu » avait fait don de ce médaillon, transmettant à chaque personne qui en hériterait la mission d’accomplir le Bien dans la ville en donnant à son tour sa part à Dieu.

 

« Le médaillon de Saint-Jean » se déploie ainsi dans une double quête : celle du Bien par chacun des personnages historiques et celle de Salomé, cherchant à élucider le trajet et la raison d’être du médaillon.

Spectacle vivant, son & lumière immersif

  • Du 18 octobre au 17 novembre 2024
  • Cathédrale Saint-Jean de Lyon
  • Nombreuses représentations pendant les vacances de Toussaint
  • 2 spectacles par soir, à 18h30 et 21h
  • Durée du spectacle : 1h20
  • Pour tout public, dès 7 ans
  • Places assises, placement libre